37 Avril

by Vrak'Trio

  • Compact Disc (CD)

    ships out within 3 days

      €10 EUR or more 

     

about

Etienne Lecomte | flutes, compositions

Laurent Guitton | tuba

Oriol Roca | drums



Enregistré en live à la salle de spectacle de la MJC de Narbonne en avril 2011 par Alexandre Beznosiuk.

Mixage et Mastering: Etienne Lecomte

Format: existe en Digipack et Digital



2011 - France - www.lesdnj.com
(Album ‘‘37 Avril’’)
Un drôle de titre, un nom improbable de groupe Vrak ‘ Trio, voilà l’association insolite d’un tuba, d’une flûte et d’une batterie, sans instrument harmonique! Ce trio sort de la formule classique, la fameuse triangulaire piano-basse-batterie peinant ces derniers temps à trouver un nouvel élan. C’est donc une découverte, celle d’un trio franco-espagnol de musiciens ''régionaux'' au sens d’une ''Eurorégion'' entre Catalogne et Languedoc Roussillon, le siège du label Manivelle étant situé à Narbonne (Aude). Le trio a d’ailleurs remporté le concours de jazz de Barcelone en 2007. Cet ensemble parfaitement équilibré joue sur l’équilatéral, du plain-chant au contrechant, et crée une texture sonore riche et très personnelle, la flûte s’adossant au tuba, cette union reposant efficacement sur le doux et incessant rebond de la batterie, subtile. Un travail sur le son qui nous a plu, original et poétique, aux frontières incertaines et souvent repoussées du jazz et de la musique contemporaine. Un climat insolite, onirique, ''rage'' de l’expression improvisée, complexe, constamment sous tension avec une fascination du chant et de l’expression libre. La musique ne recherche pas ces vibrantes démonstrations de free, elle joue plutôt d’accords en demi-teinte, intimistes et pourtant rebelles: intemporelle, ne manquant ni de délicatesse ni de force, elle forme la bande-son d’un film imaginaire. Qui sont ces musiciens que nous avons eu plaisir à écouter? Etienne Lecomte à la flûte, responsable du mixage et du mastering, Laurent Guitton au tuba, Oriol Roca à la batterie. Ils brossent tout un arrière-pays dans une tonalité sourde (instrumentarium oblige), à l’émotion souvent contenue: babil, souffle, distorsions, notes tenues dans un élan continu ''Question 3''. Les titres sont bien un peu bizarres mais il y a longtemps que l’on ne s’interroge plus sur le sens des intitulés et diverses dénominations. Les quinze compositions assez courtes mais nerveuses s’enchaînent en une suite continue, sans brutale transition. On écoute donc l’album dans sa cohérence, d’une traite jusqu’au dernier titre ''Hypnotique'': l’enroulement du tuba autour de la flûte à moins que ce ne soit l’inverse, plonge dans une transe qui n’a rien d’oriental. Un festival-récital de modulations de la flûte, instrument rare en jazz et pourtant si mélodique, que le tuba soutient et exalte. L’apport des cuivres, rond et souple, comme dans ce ''Brass'' qui évoque fugitivement Ralph Vaughan Williams, nous fait replonger au fond des graves et dans des ''ailleurs'' instrumentaux, au temps des musiques premières. Pour nous, voilà un album qui révèle un groupe des plus prometteurs qu’il faudrait suivre et même proposer… ailleurs qu’en région. Avis aux pros du spectacle! (Sophie Chambon)

2011 - France - www.citizenjazz.com
(Album ‘‘37 Avril’’)
Dès le titre, 37 avril, l’étrangeté est de mise. Quelle est cette date qui n’existe sur aucun calendrier? Celle d’un printemps suspendu, ou la date d’une représentation théâtrale que dessine en creux Vrak’trio dans les quinze morceaux courts et nerveux de ce premier album, qui se pare du velours rouge des fauteuils d’orchestre? Le point d’interrogation qui se dessine, discret, non loin du titre laissera libre court à l’imagination et à la musique onirique d’un trio étonnant jusque dans ses timbres. Une flûte, un tuba et une batterie, le triangle est inédit et le résultat séduisant. De surcroît, jamais il ne tombe dans l’anecdote, le piège de la formation atypique. Car la formation catalane du flûtiste Etienne Lecomte construit en toute cohérence une sorte de suite qui visite ces sonorités nouvelles, créant en miniature de petits univers reliés. À l’image de cette configuration particulière, les nouveaux espaces créés par le discours commun des trois musiciens restent à défricher, et c’est de cet essai de langage nouveau que naît la magie. La relation entre la flûte incisive de Lecomte, clef de voûte de l’ensemble, et le tuba agile de Laurent Guitton fonde un propos où l’image et la couleur influent sur le cours de l’improvisation. C’est sur cette dominante que se place le batteur Oriol Roca, qui influe presque plus sur le développement mélodique que sur cette rythmique, socle partagé du trio. On retrouve la même alchimie sur le groove nerveux de ''Nappe frénétique'', mais surtout sur le très onirique ''Brass'': les deux soufflants se mêlent dans une nostalgie de fanfare abstraite et mélancolique que l’improvisation rehausse de lumières voyageuses en se frottant aux folklores imaginaires. Cela évoque par petites touches le trio d’un autre tubiste, le Belge Michel Massot, avec l’accordéoniste Tuur Florizoone et la violoncelliste Marine Horbaczewski. Il faut d’ailleurs louer le travail remarquable de Guitton au tuba tout au long de l’album. Le fondateur de l’Electric Tuba Gang utilise au plus loin les ressources infinies de son instrument. Jamais il ne se borne à la simple basse, et le trio ne lui attribue jamais le rôle un peu épais, trop souvent dévolu à son instrument. Ici, ce dernier peut se faire trombone gracile ou percussion grave. Tout le secret du Vrak’Trio tient peut être dans la volonté de déjouer l’ornière (l’opposition entre flûte élancée et tuba trapu) pour, au contraire, échanger les rôles avec une malice constante; c’est là ce qui en fait une découverte réjouissante. (Franpi Barriaux)

2011 – Spain - www.b-ritmos.com
(Album ''37 Avril'')
La música del Vrak´ Trio es abstracta y de compleja digestión. Pero de igual forma irradia un magnetismo que atrapa como una pegajosa tela de araña. La flauta de Etienne Lecomte, la tuba de Laurent Guitton y la batería de Oriol Roca crean un universo en el que el jazz y la vanguardia se fagocitan mutuamente sin caer en lo pretencioso ni en lo puramente arty. Con esta sugerente e inédita formación se perpetua el espíritu revolucionario que detentó cuarenta años atrás la AACM (Asociación para el Avance de Músicos Creativos) de Chicago. Un colectivo de músicos visionarios (Art Ensemble Of Chicago, George Lewis, Anthony Braxton o Leo Smith, entre muchos otros) que enarbolaron la bandera del free-jazz dentro de los parámetros de la innovación artística sin cortapisas ni integrismos. Temas como Nappe frenetique o Baguette tragique rememoran los terrenos indómitos en los que campeaba el Sam Rivers Tuba Trio (estallidos de energía y testosterona que generan una simbiosis entre caos y belleza). Mientras que piezas como Brass, Le reveil des klaxons, Rage o los tres interludios de Question, apuestan por un tono más intimista y misterioso, que recuerda en cierta medida las procaces caligrafías de la pianista Carla Bley o la Liberation Music Orchestra de Charlie Haden. El Vrak´ Trio huye de encorsetamientos y detenta una libertad absoluta a la hora de esculpir su catártico discurso. (Miguel Ángel Sánchez Gárate)

credits

released April 20, 2010

tags

about

Label Manivelle France

Label Manivelle se développe depuis 10 ans sous l'impulsion d'Etienne Lecomte et des musiciens du Vrak'Trio (1er prix du Concours de Jazz de Barcelone). Un catalogue de disques est produit par la Compagnie, reflet du travail engagé par les artistes, et témoignage des différentes étapes de la vie.
www.labelmanivelle.com
... more

contact / help

Contact Label Manivelle

Streaming and
Download help

Shipping and returns

Redeem code

Report this album or account

If you like 37 Avril, you may also like: